“ Un café, c’est la vie ! La vie d’une ville, d’un quartier, là où se nouent les relations humaines,
un lieu rare, en voie de disparition. Un café, c’est la vie, attendre un rendez-vous, passer le temps,
travailler, déjeuner, lire, s’abriter, observer, rêver, pour être parmi ses semblables, ou à l’opposé, les fuir… Un café, c’est la vie, et mon café, c’est MA vie ! Si j’avais été “compagnon du tour de France”, ce café serait mon “chef-d’oeuvre”, l’accomplissement - mais non la fin - d’une quête, d’une harmonie parfaite. Mon café, c’est le reflet de ce qui m’habite : le devoir de mémoire de l’histoire familiale, l’amour de la brocante, l’amour de redonner vie à tous ces objets chargés d’histoires, l’amour des vieux métiers et l’amour des “atmosphères” où la gouaille était de rigueur, l’amour, toujours l’amour, encore l’amour… Et beaucoup, beaucoup d’innocence !
Ce décor n’est qu’un prétexte, une gymnastique oculaire qui n’a que pour but de nous faire rouvrir les yeux sur nous-mêmes, un retour à la poésie enfantine car, dans ce monde, la poésie est tout ce qu’il nous reste…

Le président dictateur général Jean-Jacques SAMOY


“Voici les gens d’ici qui font partie de ma famille, et je les aime !
Lui, c’est Frédéric, Fred le Grizzly, le meilleur chef-loufiat de le monde,
toujours en train de grogner, mais il mord rarement… Enfin, gare aux
griffes de l’ours !! Humainement, c’est une des plus jolies personnes que je connaisse au monde, et il mérite beaucoup plus encore ! Mon grizzly,
c’est un brutal au coeur tendre, un subversif du capitalisme… et non, il
n’est pas gros. D’ailleurs, il vous répondra lui-même qu’il a juste une
“certaine assise sociale”… !!!

 

“…la jolie fille là, c’est la petite fille la plus balèze de le monde, Céline
– la gérante en chef de le café – alias Fifi Brindacier… La plus grande
professionnelle qu’il m’ait été donné de côtoyer dans ce métier, un
dromadaire du boulot, une guerrière amazone de la culture bistrot. Moi,
ma Fifi, c’est comme mon Fred, je les aime… Et à eux qui se mettent en
quatre pour vous servir, je veux leur rendre hommage. Fifi, c’est la
gentillesse mais aussi la fermeté, le rire et aussi parfois les larmes.
Fifi, c’est l’équilibre parfait, une vraie femme en devenir… (mais chut, elle ne le sait pas encore !). En tout cas, pour une gonzesse, elle en a une sacrée paire ! Çà, c’est le plus beau compliment que je puisse faire à une pissouze”
“Voilà ce qu’il se passe quand un jeune mâle s’introduit dans une
meute où règne un vieux mâle dominant ! Y’a baston !
Je vous présente Jean-Marc, alias Juan Marco El Malabar, le beau
gosse, le chéri de ces dames au bistrot.… Mais au-delà de çà, un
gars formidable sur lequel on peut compter, un papa génial pour son
petit Raffi et un collègue loufiat presque parfait. Pourquoi presque ?
Parce que l’élève est encore un peu jeune pour tomber le patron, mais
bon…
Qui sait ! un jour peut-être !!!…
(dans tes rêves…!) ”
“Engagez-vous, rengagez-vous !” qu’ils disaient !! “ Le plus joli sourire
de Saint-Malo, Anne, alias Nanou, la loufiate intermittente du pestacle,
notre cinquième colonne, notre épicurienne !
Nanou, qui avait décidé d’arrêter toute activité bistrotière… et qui
a choisi La Java pour rempiler à vie ! Nanou, on l’adore, tout le
monde l’adore et même si j’adore lui faire peur, je l’adore aussi !!!”

A le café, une ambiance joviale et familiale règne entre le patronnat et la masse salariale...!

légende
 
3, rue Sainte Barbe - 35400 Saint Malo Intra-Muros -Tél/Fax : 02 99 56 41 90
Cliquez pour écrire....